La Banque de Syrie et du Liban, bras financier de Paribas au Levant

1919-1970

Certificat au porteur d'une action de capital de 1500 francs. Banque de Syrie et du Liban. Archives historiques BNP Paribas


Créée en 1863 suite à un accord actionnarial entre le gouvernement ottoman et des investisseurs britanniques et français, dont le Comptoir national d’escompte de Paris (CNEP), la Banque impériale ottomane se voit conférer pour trente ans le privilège exclusif d’émission des billets et de titres sur le territoire de l’Empire ottoman, levier important pour la mise en valeur des richesses du pays et le financement d’infrastructures indispensables à sa modernisation. La Banque impériale ottomane sera une des pièces maîtresses du financement des chemins de fer dans l’Empire.

 

Vue façade Banque impériale ottomane à Istanbul. Archives historiques de BNP Paribas

Vue façade Banque impériale ottomane à Istanbul. Archives historiques de BNP Paribas

En 1893, pour améliorer les liaisons entre Beyrouth et les principales villes syriennes, la banque impériale ottomane s’intéresse à la construction d’une ligne de chemin de fer reliant dans un premier temps Beyrouth à Damas, et ultérieurement prolongée vers Homs, Hamah et Alep. Le Comptoir national d’escompte de Paris et la Banque de Paris et des Pays-Bas, banques ancêtres de BNP Paribas, à travers diverses opérations financières puis l’entrée de cette dernière dans le capital de la Banque ottomane en 1920, participent activement à la réalisation de la ligne de Chemin de fer Damas-Hamah. Leur rôle devient encore plus déterminant avec la création en 1919 de la Banque de Syrie et du Liban (BSL), filiale de la Banque ottomane.

 

La Banque de Syrie et du Liban (1919-1970)

Point d’appui stratégique pour les intérêts économiques français dans la région, la Banque de Syrie et du Liban (BSL), est née de la volonté de la France de créer en Syrie une banque française à laquelle pourrait par la suite être confiée l’émission des billets de banque en Syrie et Liban, pays sous influence française via un mandat conféré par la Société des nations en 1920. En effet, la Banque impériale ottomane qui avait ce pouvoir avant la guerre, ne pouvait plus exercer ce privilège dans les régions détachées de l’Empire ottoman après la Première guerre mondiale, en raison de sa nationalité.

 

Carte des intérêts français au Levant. 1920. Bibliothèque nationale de France

 

Fort de ce constat, la Banque impériale ottomane crée en 1919 une filiale qui prend la relève au Levant. La Banque de Syrie, constituée sous forme d’une société anonyme française, dont 94,45% du capital est souscrit par la Banque impériale ottomane, s’installe à Beyrouth et Marseille, et le gouvernement français lui confie formellement le privilège d’émission pour toute la Syrie.

En 1924, lors du renouvellement de son privilège d’émission, la Banque de Syrie prend le nom de Banque de Syrie et du Grand Liban, tandis que la Banque ottomane cède une partie de ses actions à des personnalités syriennes et libanaises.

 

Banque de Syrie et du Liban. Certificat d'inscriptions d'actions nominatives de 500 francs au porteur. Imprimé en 1924. Archives historiques BNP Paribas

Banque de Syrie et du Grand Liban. Certificat d’inscriptions d’actions nominatives de 500 francs au porteur. Imprimé en 1924. Archives historiques BNP Paribas

Rôle de la Banque de Syrie et du Liban dans le financement des infrastructures ferroviaires

Dans le domaine des travaux publics, la Banque de Syrie et du Liban est très active. Durant les années 1920, elle octroie des crédits aux municipalités de Beyrouth et Damas : des réseaux routiers et ferroviaires sont aménagés et prolongés avec son concours.

 

Pour en savoir plus : Financer le chemin de fer Beyrouth-Damas

Fermer

Nous contacter / Nous transmettre un document

Ce site revêt un caractère culturel et historique. Il n’a pas vocation à traiter les questions commerciales ou de relation bancaire.

Si vous détenez un document, une photo, concernant l’histoire de BNP Paribas et souhaitez le partager, ou bien vous désirez faire part de vos expériences ou souvenirs relatifs au Groupe, vous avez la possibilité de le faire ici.

En déposant ce document, vous certifiez en être propriétaire, et être titulaire des droits de propriété nécessaires à leur exploitation. Vous autorisez BNP Paribas à les utiliser dans le cadre du site Source d’Histoire.

Merci de nous indiquer l’origine des documents et de préciser toute information que vous jugerez utile à sa compréhension.

Fermer

Inscription à la newsletter Archives et Histoire BNP Paribas

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à permettre l'accès et l'utilisation des fonctionnalités offertes par le site Source d'Histoire - http://histoire.bnpparibas. Les données sont destinées à BNP PARIBAS S.A.
Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à BNP Paribas – APAC TDC Val de Marne, TSA 30233- 94729 FONTENAY SOUS BOIS Cedex. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.

Fermer

Téléchargement de fichiers

Je m'engage à faire un usage strictement privé des contenus téléchargés sur ce site

OK
Fermer

Vous venez d'ajouter un élément à votre sélection.

Vous pouvez retrouver vos contenus sauvegardés dans la rubrique "Mon espace" accessible depuis toutes les pages du site, en haut à droite.

Mon espace Français A+ A-

Pour retrouver ce contenu lors de votre prochaine visite, il suffit de créer un compte depuis cette rubrique, en cliquant sur :

Fermer Bienvenue sur

Source d'Histoire

Depuis 1822, BNP Paribas est un acteur et un témoin historique des transformations de la société et de l'économie, en Europe et dans le monde. Nous vous invitons à découvrir nos récits et à partager nos archives et ce qu'elles disent sur un monde qui change de façon continue.
Jean Lemierre Jean Lemierre,
Président
du Groupe BNP Paribas