Prix Historia 2022 : Quand la technologie redonne vie aux pierres du Mont-Saint-Michel

Temps de lecture : 17min Nombre de likes : 6 likes
Brandon Waret anime la cérémonie des Prix Historia 2022

Brandon Waret anime la cérémonie des Prix Historia 2022

Tags :

Depuis plus de dix ans, BNP Paribas est partenaire des Prix Historia mettant à l’honneur les meilleures créations historiques. Cette année, Nicolas Servel, jeune créateur de l’application immersive sonore Talaria XR – l’épopée du Mont Saint-Michel remporte le prix Histoire & nouvelles technologies. L’occasion idéale pour inviter le lauréat et le président du jury de cette catégorie émergente, Brandon Waret, à discuter du rôle croissant de la Tech dans le rayonnement du Patrimoine historique. Zoom sur une jeune start-up à suivre…

Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

Nicolas SERVEL, créateur de Talaria XR
J’ai grandi en Normandie. Puis, j’ai voyagé et vécu à l’étranger pour mes études : Etats-Unis, Chine, Dubaï, Iles Fidji, où j’ai effectué des recherches en biologie marine. C’est là que j’ai découvert la médiation scientifique pour présenter les résultats de ma recherche. Je suis également guide conférencier naturaliste pour des croisières d’expédition. De la médiation scientifique à la médiation historique, il n’y a qu’un pas.

Nicolas et Julie Servel de Talaria XR
Nicolas et Julie Servel de Talaria XR
Brandon Waret
Brandon Waret

Brandon WARET, président du Jury Histoire et nouvelles technologies et chroniqueur Histoire politique
J’ai 28 ans et je suis originaire de Chartres. Depuis 2021, je suis chroniqueur histoire politique et journaliste pour plusieurs chaînes TV. En parallèle de mes études d’Histoire et d’une licence de cinéma à Tours, j’ai aussi suivi le conservatoire de théâtre à Versailles.

J’ai cumulé ces trois cursus par envie et volonté de me doter d’un panel de compétences le plus large possible.

Après l’obtention de mon Master d’Histoire à La Sorbonne, je me suis engagé dans un second master en Lettres modernes et journalisme tout en réalisant des stages dans la presse écrite et en lançant ma chaîne d’Histoire sur Youtube en 2016. 

Comment vous est venue cette idée d’application autour du Mont-Saint-Michel ?

Nicolas SERVEL
Tout d’abord, je tiens à préciser que ce projet a été porté à 50% par ma sœur Julie, sans qui il n’aurait vu le jour.  Enfants, nous sommes souvent passés en voiture à côté du Mont-Saint-Michel, qui est vite devenu une silhouette familière. L’histoire est ma passion depuis l’enfance et j’ai aussi été bercé par les récits de notre père qui est un véritable conteur. L’ idée de revisiter l’Histoire du Mont-Saint-Michel trouve sa source dans deux ressentis : 

  •  la frustration que j’ai éprouvée plus petit en visitant ce lieu, car on me parlait uniquement d’abbaye, de moines et de règle de Saint-Benoît. Or, le petit garçon que j’étais, voyait plutôt des remparts et des fortifications,
  • l’intimité que j’ai trouvé en ce lieu lorsque j’y suis retourné plus tard, en chaussant mes écouteurs au milieu de l’effervescence touristique caractéristique du Mont-Saint-Michel.
Julie et Nicolas Servel à la cérémonie des Prix Historia
Julie et Nicolas Servel à la cérémonie des Prix Historia

D’où vous est venue la passion de l’Histoire et l’envie de la transmettre ?

Brandon WARET
J’ai toujours été curieux, mais c’est mon professeur d’Histoire en 3ème qui a aiguisé mon appétit et mon appétence pour cette discipline. Et à partir de là, j’ai commencé à m’intéresser de façon approfondie à l’Histoire. Par exemple, je créais des petites vidéos destinées à mes camarades autour de grandes dates ou encore l’histoire de mon établissement, avec l’objectif déjà de transmettre cette soif de découverte qui m’animait.

C’est aussi en effectuant des recherches autour des archives d’Oradour-sur-Glane sous la direction de mon professeur que ma passion pour le Patrimoine et l’Histoire a grandi… Le début d’une longue reconstitution pour moi, qui trouvera son aboutissement dans le documentaire que j’ai réalisé en 2013 et qui sera diffusé en 2015 avec le soutien de plusieurs partenaires*.  Là encore, j’avais à cœur de transmettre aux non-initiés et aux jeunes générations l’histoire du seul village martyr en Europe dont les ruines ont été intégralement préservées.

*Crédit agricole, Education nationale, Le Mémorial de la Shoah,

A qui s’adresse Talaria XR ?

Nicolas SERVEL
A tous ceux qui souhaitent découvrir l’histoire du Mont-Saint- Michel à travers une lecture non académique et qui sont prêts à se laisser emporter par un récit immersif, palpitant et romanesque. Si nous avons opté pour une narration lyrique et à la première personne, le propos s’appuie sur les travaux d’une universitaire médiéviste.

Pour coller au mieux aux attentes des publics, on s’est rendus en amont sur place pour interroger une centaine de personnes sur la perception qu’ils ont du Mont-Saint-Michel :  A quoi associez -vous le Mont-Saint-Michel ? Qu’est-ce que ça vous évoque quand vous êtes ici ? Qu’évoque pour vous le Moyen-Age ? Que vous manque- t-il durant votre visite ?  Et l’analyse des résultats a notamment révélé que moins de 5% de l’échantillon sondé associait Le Mont au Moyen-Age et que les publics aimeraient vivre une visite plus immersive. Tout au long de la conception, nous avons sollicité l’avis des visiteurs.  

Quel accueil a reçu Talaria XR ? Quel premier bilan tirez-vous de cette expérience ?

Nicolas SERVEL
Depuis 2020, 400 comptes utilisateurs ont été créés, en sachant que nous avons connu des ajustements techniques ayant freiné le démarrage de l’app. Les premiers retours sont positifs, en particulier ceux provenant des audiences les plus engagées. Nous avions aussi mené des tests auprès des visiteurs du Mont pour recueillir de premiers avis et ils sont encourageants. Faire connaître Talaria-XR n’est pas aisé car les canaux et supports de communication autour du Mont-Saint-Michel sont déjà préemptés. Le concept audio est plutôt bien perçu, il constitue un pari car il y a encore beaucoup de pédagogie à faire autour de l’audio. Néanmoins, il nous reste encore à convaincre encore plus de monde que l’immersion sonore va porter leur imagination et les accompagner durant leur visite.

L’autre point positif est notre collaboration avec le Scriptorial d’Avranches, le musée des manuscrits du Mont Saint-Michel. Il s’est en effet acquitté des droits pour les premiers chapitres de l’épopée afin de les diffuser lors de la nuit des musées. De même, l’app a reçu un accueil favorable de la presse et de la critique. Et ce prix Histoire et nouvelles technologies décerné par Historia nous comble de fierté.

Comment passe -t-on du statut de Youtubeur en Histoire à celui de journaliste-chroniqueur ?

Brandon WARET
A travers ma chaîne Youtube, j’ai cherché à révéler l’histoire des monuments méconnus au plus grand nombre et notamment aux personnes vivant près de ces lieux de mémoire. Je me déplaçais systématiquement sur place pour créer mes vidéos. Puis, la reconnaissance est venue en 2018 avec la première édition du Prix des Youtubeurs d’Histoire dont j’ai remporté le prix du public. J’ai aussi eu l’opportunité de me voir proposer des collaborations variées : projets avec des éditeurs, animation de la cérémonie des Prix Historia délocalisée à Strasbourg en 2018 à l’occasion du festival associé et présidence de son nouveau Prix Histoire et nouvelles technologies. Une mission sur mesure et stimulante, alliant tous mes domaines d’affinités : l’histoire, la transmission, l’animation et la technologie !

En quoi votre expérience de Youtubeur vous a-t-elle aidé à endosser votre casquette de chroniqueur ?

Brandon WARET
Les youtubeurs possèdent des codes modernes qui impactent les nouvelles générations et comme je les maîtrisais, mes productions en tant que chroniqueur en histoire politique en ont été facilitées. Savoir s’adresser au grand public, comprendre les rouages des réseaux sociaux…sont autant de compétences sur lesquelles j’ai pu m’appuyer.

Cérémonie des Prix Historia 2022
Prix Historia 2022

Qu’apportent les nouvelles technologies au Patrimoine ?

Nicolas SERVEL
Pour nous, la technologie n’est pas une fin en soi. Il ne faut pas polluer l’expérience des sites patrimoniaux avec trop d’interface ou trop de technologie. En revanche, l’expérience Talaria XR tire avantage du caractère démocratique du smartphone et de sa taille compacte. Le couple smartphone/écouteurs efface l’interface et permet de vivre sa visite du monument libéré de l’écran. La technologie facilite aussi l’insertion des médiateurs au sein des monuments qui s’affranchissent des contraintes physiques grâce à elle, tout en multipliant les types de propositions.

Les outils favorisent aussi la personnalisation de l’expérience du patrimoine et incitent les jeunes ou encore les publics peu familiers des lieux culturels à s y intéresser. L’apport essentiel des technologies est qu’elles permettent de concevoir des dispositifs centrés sur le visiteur, alors même que les institutions doivent relever le défi de la désaffection des jeunes pour leur patrimoine

Brandon WARET
Les nouvelles technologies permettent avant tout de réinventer les monuments et de renouveler la vision que l’on a d’eux. Prenons l’exemple de l’expérience immersive Talaria –XR, après l’avoir découverte, je suis retourné au Mont-Saint-Michel que je connaissais déjà et je l’ai vu sous un autre jour. La technologie favorise la conquête de nouveaux publics et des non-initiés, de par les opportunités de vulgarisation et les logiques usages qu’elles induisent. La transformation à l’œuvre dans les musées illustre en partie le rôle croissant de la tech dans les projets de médiation historique et patrimoniaux. Enfin, elles offrent aussi plusieurs niveaux d’écriture et de lecture de l’histoire. Grâce à une tablette, on va pouvoir par exemple décrypter les aspects techniques d’un château sans concurrencer le discours scientifique.

Envisagez- vous d’autres projets de ce type ?

Nicolas SERVEL

Monter ce projet fut passionnant et stimulant ! Et nous serions partants pour répliquer ce concept pour un autre monument. Toutefois, dans l’immédiat, nous allons nous attacher à valider le modèle économique. Cela prendra encore un ou deux ans avant de parvenir à l’équilibre financier. Ensuite nous envisagerons une version anglaise pour Talaria XR et la suite de l’expérience. A ce jour, le récit s’arrête au Moyen-Age. Il est aussi tout à fait possible de construire des passerelles entre le Mont et d’autres édifices qui l’entourent et de décliner des aventures à la manière des « Marvel ».

Une minute pour plonger dans l’univers de l’épopée du Mont-Saint-Michel

Nous travaillons actuellement à la conception des audio-guides du Scriptorial d’Avranches. Et nous avons en tête des projets variés : vidéo mapping, contenus audio-visuels, infographies… Notre ambition est d’enrichir notre offre en nous associant à des partenaires financiers.

Brandon Waret insolite

Outre l’Histoire, Brandon a également la passion des jeux culturels télévisés ! C’est grâce aux gains remportés lors de sa participation à l’émission Money Drop de TF1, qu’il a pu financer sa chaîne d’Histoire sur Youtube. Au total, il a été candidat sur 52 jeux télévisés tels que Questions pour un champion.

Aimer cette page