A chacun sa carte, BNP

Temps de lecture : 2min Nombre de likes : 0 likes

Cette affiche publicitaire de la BNP montre l’intérieur d’un portefeuille contenant 4 cartes bleues différentes : une carte bleue internationale, une carte bleue nationale, une carte jeans (jeunes) et une carte bronze “Service B” personnalisée au nom de la BNP. La banque fait ici la promotion de sa gamme variée de cartes bancaires.

Lancée en France en 1967, la carte bleue a mis un peu plus de 10 ans à devenir un moyen de paiement banalisé. Boudée au début par les commerçants à cause de son coût, concurrencée par le chèque ou les espèces et perçue comme un produit de luxe, la CB commence à percer à partir des années 1980. Sa progression est étroitement liée au déploiement en 1981 des guichets automatiques de banque (GAB), qui permettent aux clients de consulter le solde de leur compte et l’historique des 10 dernières opérations ou encore de recevoir des messages de la banque.

Des services attrayants que n’offraient pas jusqu’ici les distributeurs automatiques de banque (DAB), simples machines à cash. Les GAB garantissent confort et sécurité d’utilisation : la validité de la carte est vérifiée à chaque transaction. La banque a installé ses premiers appareils à Aix-en- Provence, Marseille et Paris. Elle a aussi complété son dispositif en lançant la carte bronze “Service B” en 1983, une carte permettant aux clients de réaliser de multiples opérations sur les GAB de la BNP.
Par ailleurs, la modernisation du réseau téléphonique français a accéléré de manière spectaculaire les appels vers les centres d’autorisation de paiement, ce qui va rendre le système CB plus performant.

Pour en savoir plus : Patricia Kapferer et Tristan Gaston-Breton, Carte bleue – la petite carte qui change la vie, Le cherche-midi, 2004

Affiche à chacun sa carte, BNP - Archives historiques BNP Paribas
Affiche à chacun sa carte, BNP – Archives historiques BNP Paribas
Aimer cette page