L’Etat nationalise les grandes banques de dépôts françaises en 1946

Temps de lecture : 2min Nombre de likes : 0 likes

Cet extrait du Journal officiel de la République française fait état de la nationalisation des grandes banques de dépôts françaises au 1er janvier 1946 et définit la nouvelle gouvernance des établissements bancaires concernés.

La loi de nationalisation bancaire du 2 décembre 1945 a placé sous tutelle de l’Etat les grandes banques de dépôts françaises : le Crédit lyonnais, la Société générale, le Comptoir national d’escompte de Paris et la Banque nationale pour le commerce et l’industrie. Il s’agit alors de “diriger l’épargne nationale vers les vastes investissements qu’exige la reconstruction du pays après le 2e Guerre mondiale”, comme l’a exposé le Général de Gaulle, en mars 1945 devant l’assemblée consultative.
Ces nationalisations s’inscrivent dans un programme plus large qui réorganise l’ensemble de l’activité bancaire et donne à l’Etat le contrôle du crédit.

Aimer cette page