Les pin’s: un objet publicitaire populaire au service du rayonnement de la banque

Temps de lecture : 5min Nombre de likes : 0 likes
Tags : .

Le pin’s est un insigne, généralement en métal, qui se fixe sur les vêtements. Il permet à une organisation ou une personne d’afficher ses liens avec une marque, un événement,… Il peut-être aussi simplement décoratif. Le mot est un faux anglicisme puisqu’il est formé à partir de l’anglais « pin » qui veut dire « épingle ».

Les débuts du pin’s

Son ancêtre, le badge, est né au cours du XVIIIème siècle. Existant depuis la Première Guerre mondiale, le pin’s est d’abord apparu dans le domaine militaire en tant que décoration. En 1956, la station de radio Europe N˚1 lance ses propres pin’s publicitaires, un genre nouveau. Mais cette initiative échoue. La distribution n’ayant pas été faite en assez grand nombre.

Le pin’s : un objet en développement

Les pin’s gagnent en popularité en 1987 grâce au tournoi de Roland-Garros qui utilise des pin’s publicitaires et les médiatise. Créés par la maison Arthus-Bertrand, ces insignes suscitent un véritable engouement. Devenant un accessoire à la mode, son succès s’explique en partie par un changement de fixation. Un simple pic traverse le tissu et se bloque par un « papillon ».
Ils apparaissent en masse dans la vie quotidienne et sont utilisés tant par les marques commerciales que par des groupes de musique. Ils sont aussi employés lors d’événements commémoratifs ou comme dons et lots divers. C’est aussi une période pendant laquelle toutes les sociétés se sont mises à distribuer des pin’s publicitaires à leur effigie.

Pin’s de la BNP à l’effigie de Roland-Garros-1993-DR
Pin’s de la BNP à l’effigie de Roland-Garros-1993-DR

Parrain de Roland-Garros depuis 1973, la BNP va distribuer des pin’s de 1987 à 2000. Extraite de la collection d’épinglettes du Groupe, la sélection ci-dessous représente des domaines variés. Chaque pin’s valorise un domaine propre à la banque comme les événements, les services, les comités d’entreprise, les régions ou les agences.

Sélection de pin’s du Groupe de 1987 à 2000

Archives historiques BNP Paribas

Pin’s publicitaire en métal du comité d’entreprise (CE) de la BNP à Saint-Germain-en-Lay

1 6
Archives historiques BNP Paribas

Pin’s publicitaire en métal de la BNP réalisé pour la promotion de la salle des marchés.

1 6
Archives historiques BNP Paribas

Pin’s publicitaire en métal représentant l’agence centrale au 16 Boulevard des Italiens de la BNP Paribas.

1 6
Archives historiques BNP Paribas

Pin’s publicitaire en métal, à l’effigie de la Guyane. Il était destiné aux membres de la BNP de ce département.

1 6
Archives historiques BNP Paribas

Pin’s publicitaire en métal représentant le blason de l’Amicale Sportive et Culturelle (ASC) de la BNP Paribas.

1 6
Archives historiques BNP Paribas

Ce pin’s publicitaire en métal représente le Service des Relations Technique Clientèle (RT) de la BNP.

1 6

© Archives historiques BNP Paribas

Au début des années 1990, c’est l’apogée du pin’s. On assiste à l’apparition de catalogues et livres traitant du sujet et de la création de bourses d’échanges entre passionnés. Les pin’s les plus rares peuvent coûter plusieurs milliers d’euros.

Pin’s de la BNP à l’effigie de Roland-Garros-DR
Pin’s de la BNP à l’effigie de Roland-Garros-DR

Une utilisation en recul

Cette période de succès est cependant de courte durée. En effet, cinq ans après le tournoi de Roland-Garros, seuls quelques passionnés (appelés les philopins ou philopinistes), continuent à amasser ces accessoires.

De nos jours

Amoindri par le succès du pin’s depuis 1987, le badge finit par le supplanter à nouveau. Mais encouragé par une production publicitaire intense dans les années 1980-1990, le pin’s est devenu un objet de collection.
Aujourd’hui, leur fabrication n’est pas tout à fait arrêtée. C’est à l’occasion d’événements sportifs ou culturels majeurs que l’on en perpétue l’usage.
Il reste de grands fans de ces insignes. Des salons connus des collectionneurs se déroulent chaque année, comme à Champeaux en Seine-et-Marne. Il existe aussi des sites et forums de vente très actifs.

Aimer cette page

Vous avez aimez cette histoire

Car nous avons encore beaucoup à vous raconter !