Loi sur l’IVG de 1974 : les Archives nationales présentent le célèbre discours de Simone Veil avec le soutien de BNP Paribas

Temps de lecture : 6min Nombre de likes : 9 likes Mise à jour le : 12 Avr 2024
Simone Veil au pupitre de l'Assemblée nationale pour prononcer son discours sur le projet de loi sur l'IVG en 1974 - AFP

Simone Veil au pupitre de l'Assemblée nationale pour prononcer son discours sur le projet de loi sur l'IVG en 1974 - AFP


Du 8 mars au 2 septembre 2024, les visiteurs du Musée des Archives nationales à l’Hôtel de Soubise à Paris peuvent découvrir le manuscrit original et la version dactylographiée du discours de la ministre de la Santé défendant à l’Assemblée nationale, en 1974, le projet de loi sur l’interruption volontaire de grossesse. Ces feuillets annotés ainsi que les documents sélectionnés pour l’exposition mettent en lumière un moment clé dans l’histoire de la conquête des droits des femmes.

L’exposition « Loi sur l’IVG de 1974 » miroir d’un moment décisif de l’histoire des droits des femmes

Comment l’IVG est-elle devenue un sujet de société ? Dans quel contexte la dénonciation des lois répressives et la mobilisation ont-elles émergé ? Quel rôle les associations militantes ont-elles joué ? Comment le consensus autour de cette avancée sociétale majeure s’est-il imposé ? Tels sont les éléments de contexte que décryptent l’exposition gratuite dédiée au discours de Simone Veil de 1974, à la tribune du Palais Bourbon.

Affiche de l'exposition  "Loi sur l'IVG : 1974, le discours de Simone Veil,  montrant la ministre de la Santé à la tribune de l'Assemblée nationale en 1974 - Archives nationales - 2024
Affiche de l’exposition montrant Simone Veil à la tribune de l’Assemblée nationale en 1974 – Archives nationales – 2024

En tant qu’acteur économique majeur, le Groupe BNP Paribas mène une politique volontariste en matière de lutte contre les violences basées sur le genre. Par ailleurs, la banque accompagne la valorisation du patrimoine historique et des archives. C’est donc naturellement qu’il s’est associé à cette initiative intervenant au moment où le droit garanti des femmes de recourir à l’interruption volontaire de grossesse est inscrit en France dans la Constitution.

Découvrez l’aperçu en accéléré de l’exposition Loi sur l’IVG de 1974, le discours de Simone Veil

10 avril 2024 – Archives historiques BNP Paribas

Deux commissaires scientifiques

Le commissariat scientifique de ce projet a été respectivement assuré par Bibia PAVARD, maîtresse de conférences à l’Université Panthéon Assas, historienne et spécialiste de l’histoire des féminismes, de la contraception, ainsi que de l’avortement et Charlène FANCHON, responsable de fonds au département des archives privées des Archives nationales, en charge de la gestion du fonds Simone VEIL. A l’occasion de l’inauguration de cette nouvelle séquence du cycle d’expositions « Les Remarquables », elles nous ont notamment rappelé le rôle essentiel que jouent les archives privées dans la compréhension de l’Histoire.

Qu’est – ce que le cycle d’exposition Les Remarquables ?

Charlène Fanchon : Le cycle « Les Remarquables » a été inauguré à l’automne 2023. Il est basé sur le choix du public, auquel nous avons proposé une liste de 13 documents à l’été 2023. Près de 10 000 votants ont participé à cette sélection. Et le public s’est prononcé en faveur du discours de Simone Veil. Puis ensuite pour le contrat de construction de la Tour Eiffel. Et enfin, c’est le dessin représentant Jeanne d’Arc qui est arrivé en 3e position.

Photo de Charlène Fanchon posant devant un panneau de l'exposition Loi sur l'IVG 1974, aux Archives nationales en mars 2024.
Charlène FANCHON, 2024

Comment le discours de Simone Veil sur l’IVG est-il entré dans les collections des Archives nationales ?

CF : Les archives de Simone Veil ont été données par ses fils en 2012. Donc une première partie est entrée entre 2012 et 2015, puis on a eu un deuxième versement à partir de 2018, qui a été complété par un don additionnel en 2021.

Que représente un tel don ?

Photo de BIbia Pavard posant devant un panneau de l'exposition Loi sur l'IVG 1974, aux Archives nationales en mars 2024.
Bibia PAVARD, 2024

Bibia PAVARD : Pour moi qui suis chercheuse en Histoire, ces dons sont vraiment très précieux, parce que petite anecdote : lorsque j’ai réalisé ma thèse autour des questions de contraception et d’avortement de 1950 à la fin des années 1970, Simone Veil n’avait pas encore donné accès à ses archives. Et j’aurais pu dire beaucoup d’autres choses si j’y avais eu accès. Pour la recherche, pour l’Histoire ces dons sont très importants.

CF : C’est vraiment un don très important pour nous. C’est une femme politique qui a eu un rayonnement au niveau national mais aussi au niveau européen et donc, c’était vraiment pour nous un très grand honneur de recevoir ses archives.

Retrouvez plus d’informations sur cette exposition sur le site des Archives nationales

Découvrez plus de contenus autour de la thématique des Femmes sur notre site Source d’Histoire

Aimer cette page