La Banque Adam participe à l’Emprunt national 1920

Temps de lecture : 1min Nombre de likes : 0 likes

Cette affiche de la Banque Adam, réalisée par le portraitiste et sculpteur Charles-Albert Walhain (1877-1936), s’inscrit dans le courant des affiches de la reconstruction. Le pêcheur et le port, figurés, en arrière plan incarnent la reprise de l’activité économique dans cette région. Ils rappellent aussi les attaches de la banque avec le port de pêche de Boulogne-sur-Mer.

Quand les banques contribuent à l’effort de guerre
Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la France a besoin de reconstruire les régions dévastées et de relancer son économie exsangue. Afin de faire face à cette situation financière difficile, le gouvernement français lance un 5e emprunt d’Etat, en 1920, destiné à soutenir l’effort de la reconstruction nationale.
Comme ce fut le cas pour les 4 précédents emprunts (1915, 1916, 1917 et 1918), les banques françaises utilisent l’affiche allégorique pour marquer les esprits de la population.

La banque Adam, dont le siège est à Boulogne-sur-Mer, est fondée en 1784 au sein d’une maison de commerce existant depuis 1766. Suite à la crise de 1929, elle est absorbée en 1937 par la Banque nationale pour le commerce et l’industrie (BNCI), une des banques ancêtres de BNP Paribas.

Aimer cette page