C’est moi qui compte : la BNP et les femmes

Temps de lecture : 1min Nombre de likes : 0 likes

Cette photo montre un panneau d’abribus en France, avec l’affiche publicitaire “C’est moi qui compte” que la BNP a diffusée en 1978 à l’attention des femmes.

Dix ans après sa première campagne de communication ciblant la clientèle féminine et 13 ans après la loi du 13 juillet 1965 permettant aux femmes mariées d’ouvrir un compte bancaire librement, la BNP dédie l’un des slogans de sa campagne d’image de marque aux femmes : “La BNP… une banque où les femmes comptent”.

L’objectif est alors de mettre l’accent sur la bancarisation des femmes qui représentent 51% de la population française des plus de 18 ans et exercent de plus en plus une activité rémunérée. Ainsi dans 45% des cas, lorsque les femmes détiennent un compte chèques, il s’agit d’un compte joint avec leur époux et elles n’en font pas un usage effectif. Cette catégorie de clients présente donc un réel potentiel de développement commercial pour la BNP.

De plus, ce discours s’inscrit dans la continuité d’actions que la BNP a développées depuis plusieurs années telles que la participation à une enquête sur les femmes et la gestion du budget familial, la publication d’une brochure intitulée “je fais mes comptes en 3 minutes par jour”, ou encore l’insertion de questions financières spécifiques dans la presse magazine féminine.

Aimer cette page